Croes aide à construire les écoles de demain

Croes aide à construire les écoles de demain

Les enfants sont déguisés en Bob le Bâtisseur.

Pas moins de 450 élèves ont commencé hier la démolition de l'ancien couvent de l'École primaire libre de Paal. À cet endroit sera construite la première des dix-huit écoles limbourgeoises, selon le principe des 'Écoles de Demain'. Le secteur privé construira les écoles et les exploitera également pendant trente ans.

Ministre flamand de l'Enseignement, Pascal Smet (sp.a)

Avec l'aide de 450 courageux 'Bob le Bâtisseur', le ministre flamand de l'Enseignement, Pascal Smet (sp.a), a abattu hier un mur du couvent qui date de 1866. Il sera remplacé par une nouvelle école primaire. Ce projet est le premier d'une série de dix-huit projets dans notre province, au sein du partenariat public-privé 'Écoles de Demain'. Dans ce cadre, les pouvoirs publics veulent, en collaboration avec le secteur privé, effectuer une vaste opération de rattrapage, portant sur un total de 165 projets de nouvelle construction ou de rénovation. "Le nouveau complexe de l'EPL Paal comprend douze classes", raconte la directrice Lut Vranken. "Nous prévoyons également un local pour la direction, un secrétariat, une imprimerie, une infirmerie, une salle médias et une salle de réunion multifonctionnelle. Il est important de souligner qu'il y aura également un local pour les premiers secours et qu'avec un ascenseur et des toilettes adaptées, nous avons prévu tous les équipements pour les utilisateurs de fauteuil roulant." Selon le ministre Smet, la nouvelle construction est plus que nécessaire. "Dans cette nouvelle école, les enfants ont d'eux-mêmes envie d'apprendre, parce qu'ils y disposent de l'espace nécessaire et parce qu'ils y sont stimulés et y disposent de la technologie moderne. La crise ne simplifie rien, mais grâce au partenariat public-privé, nous pouvons investir 1,6 milliard d'euros supplémentaires dans l'enseignement." Pour le Limbourg, il s'agit d'un investissement de 250 millions d'euros. "Beringen bénéficie d'une double primeur", confie Daniël Geerts, directeur général des 'Écoles de Demain'. "Non seulement la première école y sera implantée selon ce principe, mais le plus grand complexe sera également construit sur le campus scolaire de Beringen."